in ,

Fautes d’orthographe : quels impacts et comment les éradiquer pour de bon ?

faute orthographe

La communication instantanée comme les messages réseaux sociaux et l’usage intempestif des correcteurs sont les principaux responsables de nos fautes d’orthographe. En effet, les deux nous poussent à oublier les règles de base du français. La difficulté relève par exemple de la complexité au niveau des accords dans un groupe verbal, de la concordance des temps et du participe passé…

Néanmoins, l’écriture a encore de beaux jours devant elle. Si vous ne voulez plus que les fautes d’orthographe ruinent votre travail, plombent vos lettres de motivation, décrédibilisent votre site ou les articles adressés à vos clients, suivez nos conseils pour améliorer votre orthographe. Oui oui, c’est possible !

Quelle est l’importance d’éradiquer les fautes d’orthographe dans ses rédactions ?

Il est vrai que ce n’est pas l’orthographe qui fait le génie.  Cependant, elles peuvent avoir des impacts très négatifs. Vos compétences et votre fiabilité pourraient tout de suite être remises en cause si vous faites des erreurs grammaticales ou des fautes d’orthographe. Les fautes d’orthographe ou de grammaire constituent un frein à la communication efficace. Lors d’une présentation, c’est étonnant de voir combien le public peut perdre son attention instantanément suite à une étourderie qui ne modifie pourtant en rien le sens de la phrase.

Ce qui met à mal la crédibilité de l’orateur. Souvent, de telles erreurs nuisent à l’image de leurs émetteurs. Si certains lecteurs ne voient pas vos fautes parce qu’ils ont l’habitude de commettre les mêmes, il est certain que la majeure partie de votre audience y est sensible. Si vous voulez marquer les esprits et passer pour un vrai professionnel, votre article, votre mail, vos dossiers doivent être exempts de fautes d’orthographe. S’agissant d’un blog, un copywriting est de mise.

Le meilleur moyen de transmettre ses idées, d’être pris au sérieux ou d’augmenter sa visibilité dans le cadre d’un blog, c’est encore de le faire avec style et élégance et surtout, sans erreurs. En fait, les seuls cas où il est possible d’assumer ses fautes d’orthographe, c’est seulement lorsque vous en commettez très peu ou que vous avez déjà fait preuve de votre expertise dans votre domaine.

Seule une audience qualifiée peut pardonner ce type d’écart. Cependant, attendez-vous aux verbalisations de la police de l’orthographe : des internautes qui ne s’intéressent pas vraiment à votre contenu, mais qui vous traitent quasiment d’analphabète dans vos commentaires. Souvenez-vous que vous écrivez pour votre audience ou ceux à qui s’adressent vos écrits. Pas pour vous. Il est ainsi primordial de se relire et de se corriger.

Exemples de fautes d’orthographe courantes et à ne plus reproduire

Il nous arrive de commettre un florilège de fautes d’orthographes et de grammaire. Les plus fréquentes sont l’oubli de conjuguer les verbes avec leur sujet. Certains mots nous jouent aussi souvent des tours comme affaires dans « chiffre d’affaires », auquel il faut toujours ajouter un S puisqu’il y a plusieurs affaires. Contrairement à « intérêt » dans « centre d’intérêt » qui ne prend pas de S puisqu’on parle de l’intérêt. De même, le mot « ci-joint » est invariable en tête de phrase, mais il y a accord si les expressions se trouvent après le nom : les factures ci-jointes.

Autres exemples : « entretien » ne s’écrit jamais avec un t lorsqu’il fait référence au mot. Par contre, il entretient bien son jardin. Si « parmi » ne prend pas de S, hormis s’orthographie toujours avec un S. Pour terminer avec les exemples, notez que « un » et « mille » restent toujours invariables et que les adjectifs de couleurs s’accordent, comme dans « robes vertes », sauf quand la couleur peut aussi désigner un objet comme le rose, l’orange, etc. Là, ils restent invariables comme les adjectifs de couleur composés.

Quels sont les remèdes ?

Les règles sont difficiles à retenir et nombreuses. On vous le concède. L’astuce consiste à adopter les lectures saines (livres, journaux) pour ne plus se laisser influencer par la communication instantanée. Pratiquer la dictée quotidiennement est aussi une bonne idée pour améliorer son orthographe, car cela aide à réfléchir à chaque mot. Ou alors, utilisez un correcteur orthographique efficace comme Antidote.

Notez toutefois que les correcteurs ont le même problème. Celui de laisser passer des fautes et de corriger parfois ce qui est correct. Vous pouvez pratiquer la relecture à haute voix, quelques heures après avoir rédigé le contenu. Mais la solution ultime anti fautes d’orthographe est de déléguer cette tâche à un rédacteur ou un correcteur professionnel.