in

Le correcteur de faute d’orthographe : utilité et types existants

correcteur de faute,

Si le correcteur de faute d’orthographe est un outil qui se révèle important dans la rédaction, il ne l’est pas moins dans la vie de tous les jours. C’est vrai que l’erreur est humaine. Mais grâce à un correcteur de faute, cette réalité peut se contourner. Du moins dans certaines tâches que vous devez faire au bureau ou ailleurs qui impliquent de rédiger. Dans ce dossier, on vous dit comment et pourquoi.

En quelles occasions peut-on se servir d’un correcteur de faute ?

Pour rédiger des documents au bureau, des blogs ou articles pour le web, des romans, des documents administratifs voire des mails, un outil de correction orthographique assure la qualité des textes. Pour ne plus faire de faute d’écriture, utiliser un correcteur est le secret. Beaucoup de gens pensent que c’est élémentaire de faire des fautes et que cela peut arriver à tout le monde. Ce qui n’est pas faux puisque le plus compétent des rédacteurs peut encore en commettre.

Quelle est l’importance de savoir maîtriser l’orthographe ?

Il est important d’éviter les fautes d’orthographe pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a rien de plus efficace qu’un texte bourré de fautes pour décrédibiliser tous les efforts fournis lors d’une rédaction. Pour les propriétaires d’un site web, il vaut mieux des articles sans faute sans quoi, le site sera considéré comme pas sérieux, pas crédible, ni professionnel.

Un site truffé de fautes fait fuir les lecteurs et va avoir un mauvais référencement SEO. Or, nous savons que le référencement naturel est la clé de voûte d’une stratégie de marketing digital efficace. En outre, on remarquera que les fautes d’orthographe sont tolérées au niveau social dans le cadre des messages privés ou des lettres. Il en est tout autrement dans le milieu professionnel, car on risque la sanction sociale en commettant ces erreurs.

Quelle est l’utilité d’un correcteur de faute ?

Pour rejoindre ce qui est dit plus haut, un correcteur d’orthographe peut grandement simplifier la détection des fautes dans le contexte d’une rédaction. La plupart mettent en évidence par un surlignage en rouge ou en bleu notamment, les phrases, les tournures et les mots qui pourraient ne pas convenir.

Il ne reste plus alors qu’à corriger les erreurs avec quelques clics. La rigueur et la qualité indispensables aux textes que vous allez envoyer sont ainsi assurées. Pour toutes ces raisons, et parce que personne, même les rédacteurs de talent ne sont à l’abri des erreurs et des fautes de français, l’utilisation d’un correcteur est une préconisation.

Un correcteur de faute automatique : un outil infaillible ?

Quand on a eu recours à ce type d’outil, on peut se poser des questions sur son efficacité. En effet, les correcteurs suggèrent des erreurs. À l’humain de voir si la suggestion est valable ou non. En effet, il faut savoir qu’en tant que robots, ces outils fonctionnent sur des bases de données que des humains leur ont fournies. Ils détectent les fautes les plus flagrantes, sans être réellement capables de détecter les petites nuances ni la subtilité de la langue française. Ces outils ne sont donc pas fiables à 100 %.

Quel correcteur de faute d’orthographe choisir ?

Un logiciel de traitement de texte se compose généralement d’un correcteur orthographique. Mais en vue de minimiser les fautes de français, il existe plusieurs types de correcteurs d’orthographe que vous pourrez trouver en ligne. Il y a par exemple des logiciels conçus spécifiquement pour corriger la grammaire et l’orthographe. D’autres sont plus polyvalents et vérifient aussi bien la syntaxe que l’orthographe.

D’autres encore ont des dictionnaires embarqués, utiles pour les travaux de rédaction. Il vous faut vous renseigner sur leurs fonctionnalités. Généralement, ils peuvent être intégrés dans les emails, les outils de bureautique, les navigateurs. Antidote, MerciApp, Cordial, Scribens sont parmi les plus connus. D’ailleurs, vous trouverez des correcteurs de faute payants et gratuits. Ce sont évidemment les versions payantes qui sont les plus performantes.

Le correcteur de faute en ligne

Dans cette version de type Bonpatron ou Speller, les fautes sont automatiquement corrigées par l’outil. Il suffit d’ouvrir ce dernier et d’y coller le texte avant d’enclencher la vérification. L’outil se met à proposer des suggestions.

Le correcteur de faute embarqué par le navigateur

C’est l’allié de ceux qui sont très actifs sur les réseaux sociaux et les forums. Il suffit de l’activer dans son navigateur et il souligne les fautes identifiées.

Un correcteur de faute dans les sites bureautiques

Ce type de correcteur signale entre autres les fautes dans Word, Excel ou PowerPoint…

Pour terminer, si vous voulez une solution infaillible, opter pour une agence de rédaction SEO.